Le manutentionnaire allemand Hamburger Hafen und Logistik AG (HHLA) a clôturé l'exercice 2019 sur une augmentation de son volume de conteneurs traités et de ses recettes, selon les chiffres préliminaires.

En 2019, le groupe allemand a traité 7,6 MEVP dans ses terminaux à conteneurs, ce qui représente une augmentation de 3,3 % par rapport à l'exercice précédent. La croissance a été essentiellement portée par les volumes traités dans ses intallations à l’étranger, notamment Odessa en Ukraine et Tallinn, en Estonie, dont les flux traités ont été nettement supérieurs au niveau de l'année précédente. En revanche, les volumes dans ses trois terminaux de Hambourg n’a que légèrement dépassé le niveau atteint en 2018.

Selon le HHLA, les données ne sont que partiellement comparables car elles ne s’établissent pas à périmètres constants, Tallinn ayant été intégré pour la première fois dans un ensemble consolidé à la fin du deuxième trimestre 2018.

Avec un volume de transport de 1,57 MEVP en 2019, contre 1,48 MEVP en 2018, les activités intermodales de HHLA ont dépassé de 5,7 % les résultats de l'année précédente. Ce résultat est dû à la fois au transport ferroviaire et routier, a expliqué le groupe.

Les recettes de HHLA ont augmenté de 6,8 %, s'élevant à 1,38 Md$ pour l'exercice 2019, contre 1,29 Md€ en 2018. Le résultat d'exploitation (EBIT) est également en hausse, de 8,8 % pour atteindre 222 M€ en 2019. La mantuention portuaire a généré un chiffre d'affaires de 1,35 Md € et un résultat d'exploitation de 205 M€ en 2019, contre respectivement 1,26 Md€ et 188 M€ enregistrés en 2018.

La rédaction