La compagnie maritime sud-coréenne a clôturé le premier trimestre de cette année avec une perte nette mais réduite. Cette amélioration est le fruit de son plan de réduction de coût et de la rentabilité de son activité « Énergies ». 

L'entreprise a amélioré son résultat net de 63,2 % en affichant une perte nette de 55 M$ au premier trimestre 2020, contre 145 M$ au cours de la période correspondante un an plus tôt. Mieux, son activité dans le transport maritime par conteneurs a amélioré son résultat opérationnel avec une perte d’exploitation de 21 M$ contre 85 M$ à l’issue du premier trimestre 2019.

Les volumes transportés ont en revanche chuté de 19 % pour atteindre 885 000 EVP, en raison de la faiblesse des volumes à l’exportation en provenance d'Asie au cours du premier trimestre et de l'augmentation des départs annulés. Toutefois, cette baisse a été compensée par une augmentation du revenu moyen par EVP de 10 %, à 1 052 $/EVP, ainsi que par la baisse des coûts du combustible de soute.

« Malgré les effets négatifs engendrés par la propagation du virus Covid-19, la rentabilité de HMM s'est améliorée grâce aux efforts de réduction des coûts, à l'utilisation optimale de cinq VLCC et à la bonne tenue des taux de fret sur les routes maritimes du Moyen-Orient et de l'Inde », a souligné la direction. 

Bon trimestre pour l’activité des pétroliers 

« Les volumes commerciaux devraient être encore faibles au cours du second trimestre en raison de la crise sanitaire. Les préoccupations croissantes concernant les tensions commerciales entre les États-Unis et la Chine peuvent également affecter les conditions du marché », indique la compagnie sud-coréenne. Elle considère néanmoins que le transport de pétrole se situe dans un « environnement relativement favorable » compte tenu de la faiblesse des prix du pétrole et de la forte demande en stockage flottant.

Le 9e transporteur mondial opère 90 services réguliers avec quelque 65 navires. Il réceptionne actuellement sa série de mégamax de plus 23 000 EVP. Les HMM Algésiras et Oslo ont été livrés récemment. Ils seront exploités sur les lignes Europe-Asie de THE Alliance, qu’il a rejoint en avril dernier.  HMM a par ailleurs reçu un nouveau soutien financier de 591 M$ en avril de la part d'entités publiques. L’État sud-coréen détient désormais 74 % du capital de la compagnie nationale.

A.D.