L’un des principaux actionnaires d’Hapag-Lloyd souhaite peser davantage au sein du conseil de surveillance. L'assemblée générale annuelle du transporteur allemand est prévue cette semaine​.

Klaus-Michael Kühne a signalé son intention d’obtenir un siège supplémentaire au conseil de surveillance avant l'assemblée générale annuelle prévue cette semaine. Ce souhait manifeste intervient deux mois à peine après de nouvelles manoeuvres au sein du capital.

Le 31 mars, Klaus-Michael Kühne a accru sa participation, par le biais de Kühne Maritime, pour la porter à 30 %. Le capital se partage désormais entre Kühne (30 %), la compagnie chilienne CSAV (30 %) la Ville de Hambourg (13,9 %), Qatar Investment Authority, via sa filiale Qartar Holding LLC ainsi que le fonds souverain de l'Arabie Saoudite, ces deux derniers actionnaires détenant conjointement 22,5 % de l’ensemble.

Course aux sièges

L’homme d’affaires allemand dispose actuellement d’un siège au conseil d'administration de Hapag-Lloyd, occupé par le président de Kühne Holdings, Karl Gernandt, tandis que CSAV et les fonds d'État du Moyen-Orient ont chacun deux sièges. 

Avec le prix de l'action Hapag-Lloyd en chute libre, celui qui est aussi l’actionnaire principal du commissionnaire et logisticien Kuehne+Nagel ne devrait pas rencontrer trop de difficultés à renforcer sa présence. Au cours des deux dernières semaines, la valeur du titre du transporteur allemand a fondu de moitié, passant de 186 à moins de 90 € l’action.

La rédaction

Klaus-Michael Kühne a encore augmenté sa participation dans Hapag-LLoyd