Dans un contexte de réduction de l’offre avec annulations de services et d’escales, l’espace de chargement disponible sur un porte-conteneur est devenu le critère le plus important pour les 227 chargeurs et transitaires interrogés par Drewry et le Conseil des chargeurs européens (ESC).

Selon la quatrième enquête annuelle de satisfaction des chargeurs réalisée par Drewry et le Conseil des chargeurs européens (ESC),  227 chargeurs et transitaires qui y ont participé ont attribué une note moyenne de 3,2 sur une échelle de 1 (très insatisfait) à 5 (très satisfait) aux services des transporteurs maritimes de conteneurs.

Le niveau de satisfaction pour 16 critères différents de service et de coût des transporteurs examinés dans l'enquête est très contrasté selon les répondants. Mais en 2019, le niveau de satisfaction concernant la clarté des prix et les surcharges, les temps de transit et la qualité du service à la clientèle est le plus faible, avec des notes de 2,8 à 3.

La satisfaction concernant la disponibilité de l'espace de chargement fourni en 2019 est plus élevée, avec une note de 3,3, et s'est améliorée par rapport à la note de 3,2 en 2018. La disponibilité de l'espace de chargement est désormais considérée par les expéditeurs et les transitaires comme le critère le plus important du service de transport.

Sélection des transporteurs sur quelques critères clefs

Cependant, suite à l'épidémie de coronavirus depuis février 2020, quelque 281 traversées entre l'Asie et l'Europe et entre l'Asie et l'Amérique du Nord ont été annulées et la disponibilité de l'espace de chargement a considérablement diminué. Le consultant britannique Drewry estime que les chargeurs sont de plus en plus préoccupés parla disponibilité de l'espace et des équipements, la fiabilité des réservations et la stabilité financière des transporteurs.

« Ce sont des facteurs clés de la sélection des transporteurs et des transitaires, en particulier dans le marché perturbé d'aujourd'hui, justifie Philip Damas, responsable de la pratique logistique chez Drewry. « Il s'agit d'un marché aux capacités volatiles où les transporteurs restent les décideurs en matière de prix et maintiennent des taux de fret élevés, malgré des indices de carburant très bas, alors qu'ils ne peuvent planifier eux-mêmes qu'à court terme. Nous pensons que les chargeurs tireront profit de contrats à court terme, soit en diversifiant le choix de leurs transporteurs, soit en se concentrant davantage sur des transporteurs financièrement plus sains ou soutenus par les pouvoirs publics », a ajouté Godfried Smit, secrétaire général du Conseil des chargeurs européens.

Dégradation et amélioration

Les expéditeurs et les transitaires ont également déclaré que la performance des transporteurs s'est détériorée entre 2018 et 2019 dans quatre domaines : le nombre de transporteurs, la gamme de services disponibles, le prix et la qualité globale du service. Mais la performance des transporteurs en matière de développement durable e de stabilité financière s'est améliorée depuis 2019, selon les sondés.

La rédaction