La Commission européenne a approuvé la création d’une coentreprise entre le transporteur français de conteneurs et la société de logistique chinoise, qui fait partie du groupe CIMC, dans le port de Tianjin en Chine.

Bruxelles, qui a examiné le projet de création d’une entreprise commune dans l’entreposage, la manutention et la réparation de conteneurs que les deux actionnaires lui ont notifié le 7 janvier, a considéré que « le projet ne soulèverait aucun problème de concurrence étant donné son impact très limité sur le marché ». La future entreprise, qui n’opérera que dans le port de Tianjin.

Le projet a été examiné dans le cadre de procédures simplifiées de contrôle des concentrations.

La rédaction