La Chine et les États-unis se détendent et devraient signer entre le 13 et 15 janvier l'accord préliminaire de commerce conclu fin décembre entre les deux géants économiques de la planète.

Du répit dans le commerce. La Chine a annoncé officiellement la visite de son vice-Premier ministre Liu He à Washington du 13 au 15 janvier pour signer le texte commercial conclu entre les deux pays. Les termes du texte ne sont pas connu mais il devrait mettre en pause leurs rivalités commerciales.  

Depuis mars 2018, Pékin et Washington s’infligent réciproquement des droits de douane sur des centaines de milliards de dollars d'échanges annuels, non sans impact sur l'économie mondiale.

Le texte ferait valoir, selon Washington, que Pékin achètera pour 200 Md$ de produits agricoles américains sur une période de deux ans à partir d'un point de référence en 2017. Une donnée que Pékin n’a pas confirmé. Washington renoncerait, de son côté, à imposer de nouveaux droits de douane aux produits chinois et accepté de diminuer de moitié les taxes imposérs le 1er septembre dernier sur 120 Md$ d'importations chinoises annuelles. 

La rédaction