Le navire amiral de Costa Croisières, le premier de la marque au GNL a été baptisé le 22 février à Savone en présence de l’actrice Penélope Cruz, dans un contexte de crise sanitaire alors que l’Italie doit faire face à la crise du coronavirus.

Le nouveau paquebot de 6 500 passagers a connu un début de vie mouvement. Après plusieurs semaines de retards accusés par le chantier naval Meyer Turku en Finlande, le premier navire au GNL de la marque européenne du groupe américain Carnival avait été livré le 5 décembre. Le Costa Smeralda est le 4e paquebot livré à Carnival Corp. cette année et le deuxième alimenté au GNL après AIDAnova de la marque AIDA. Il est le premier de deux nouveaux sisterships commandés par Costa alimentés au GNL. Le Costa Toscana est actuellement en construction à Meyer Turku et devrait être livré en 2021. Les deux navires font partie d’un plan d'investissement de plus de 6 Md€ que le groupe américain a consenti pour la construction de sept nouveaux paquebots, qui seront livrés d’ici 2023.

Dès janvier, il avait dû annuler des escales en raison des grèves au Grand Port Maritime de Marseille observées dans le cadre du mouvement de protestation sociale contre la réforme des retraites. Deux personnes détectées positives au coronovirus l’auront également bloqué une journée au large de Civitavecchia, fin janvier.

À l’occasion du baptême officiel à Savone de son paquebot le PDG de Costa Neil Palomba a indiqué les mesures de prévention que sa compagnie a instaurées pour écarter les risques : contrôle de température par caméra thermique, afin de détecter tout symptôme potentiel de fièvre, interdiction d’embarquer pour toutes personnes ayant séjourné dans les villes placées sous quarantaine*, à moins que leurs tests à l’issue de la période d’incubation de 14 jours soient négatifs, mesures d’hygiène à bord renforcées, présence médicale disponible 24h/24h…

Depuis plus d’un mois, ajoute le croisiériste, « une désinfection en profondeur est effectuéé sur chacun des navires de notre flotte, et de façon régulière de tous les espaces publics ».

Si deux navires naviguent actuellement en Méditerranée, la majorité de ses unités se trouvent actuellement en Amérique du Sud et aux Caraïbes.

Innovations technologiques

L’itinéraire du Costa Smeralda, qui s’applique à toutes ses croisières jusqu’en avril 2020, comprend une semaine en Méditerranée occidentale au départ de Savone (samedi) avec escales à Marseille, Barcelone, Palma de Majorque, Civitavecchia et La Spezia.

Le Costa Smeralda intègre une série d'innovations technologiques visant à limiter son impact environnemental, revendique la compagnie. Les besoins quotidiens en eau sont assurés directement grâce aux réservoirs d’eau de mer et aux systèmes de désalinisation du navire. La consommation d’énergie est réduite au minimum grâce à des ampoules LED, à la récupération de la chaleur générée par les moteurs, à la forme particulière de la coque conçue pour réduire la traînée et à des ascenseurs de dernière génération qui récupèrent l’énergie et la réinjectent dans l système électrique. Le plastique à usage unique sera progressivement réduit. Le tri des déchets et le recyclage feront partie d’une approche d’économie circulaire. Le programme 4GOODFOOD de la marque Costa, qui vise à réduire les déchets alimentaires et à récupérer les excédents à des fins sociales, sera également mis en œuvre sur le Costa Smeralda. 

La rédaction

*En plus des restrictions qui s’appliquent à toute personne ayant voyagé vers, depuis et par la Chine continentale, Hong Kong ou Macao au cours des 14 derniers jours, l’accès à bord est désormais également refusé à toute personne ayant voyagé vers, depuis ou par l’une des municipalités ayant été mises sous quarantaine au nord de l’Italie : Casalpusterlengo, Codogno, Castiglione d'Adda, Fombio, Maleo, Somaglia, Bertonico, Terranova dei Passerini, Castelgerundo, San Fiorano et Vò.