Annulations en cascade chez les croisiéristes qui ne font pas dans la demi-mesure

 Royal Caribbean a annulé les deux croisières du Quantum of the Seas qui devaient débuter à Singapour le 15 et le 24 février. Le Queen Mary 2 de Cunard ne s’y arrêtera pas non plus ce mois-ci comme c’était prévu.

Celebrity Cruises qui devait y embarquer et débarquer des passagers les 2 et 17 mars pour une croisière menant en Asie du Sud et à Dubaï à bord du Celebrity Constellation a décidé d’éviter la ville-État et de transformer l’itinéraire en une boucle au départ de Dubaï. Le navire sera ensuite positionné aux États-Unis mettant fin prématurément à sa saison asiatique. Quant à la compagnie Norwegian Cruise Line, elle a carrément annulé toutes les croisières que le Norwegian Spirit devait faire cette année en Asie.

Les États-Unis ont évacué ce 17 février quelque 300 Américains du Diamond Princess, paquebot placé en quarantaine avec 3 711 personnes à bord début février au port de Yokohama, près de Tokyo. 

En outre, l'inquiétude monte en intensité suite à l’alerte donnée sur un autre paquebot, le Westerdam, avec ses 2 200 passagers et membres d'équipage qui ont débarqué le 14 février au Cambodge après avoir fait l'objet « d'examens médicaux concluants ». Or, une ex-passagère américaine a été stoppée en Malaisie pendant le week-end et confirmée comme porteuse du virus. 

Thierry Joly

Sur le même sujet