Les États-Unis imposent des sanctions à quatre compagnies maritimes et neuf navires transportant du pétrole en provenance du Venezuela

Les États-Unis ont annoncé de nouvelles sanctions à l'encontre de quatre compagnies maritimes (et neuf navires) - Jennifer Navigation Ltd, Lima Shipping Corp et Large Range Ltd, basées au Libéria, et PB Tankers S.P.A., basée en Italie – transportant du pétrole en provenance du Venezuela, dont certains vers Cuba, rapporte le département du Trésor américain.

Il ne s'agit pas d'une première. Il y a quelques jours, le Trésor américain a imposé 34 navires appartenant à la compagnie pétrolière vénézuélienne Petróleos de Venezuela (PDVSA) ou exploités par celle-ci, ainsi qu'à deux compagnies pour avoir livré du pétrole à Cuba en février et mars.

PDVSA a néanmoins expédié 1 million de barils de pétrole à Cuba après la dernière vague de sanctions, selon des données de suivi des pétroliers. La compagnie avait déjà été mise à l'amende en janvier.

Les échanges de pétrole entre Venezuela et Cuba sont décrits par les États-Unis comme un arrangement « pétrole contre répression » dans lequel le pétrole sert de monnaie d'échange, La Havane aidant le président Maduro socialiste à surmonter une crise économique et à l'aider à contrer l'opposition en échange de carburant. Cuba a déclaré qu'elle n'abandonnera jamais son allié alors même que l'administration du président américain Donald Trump menaçait de nouvelles sanctions. 

La rédaction