Le commerce extérieur de la Chine a augmenté de 4,1 % en glissement annuel au cours des cinq premiers mois de 2019, à 1,76 Md$, selon les données douanières. Malgré les tensions de la guerre commerciale, la Chine reste de loin la première source d'importations américaines conteneurisées, même si sa part est passée de 46 % à 42 % en un an.

Les exportations chinoises conteneurisées vers les ports américains ont chuté de 6,5 % au cours des cinq premiers mois de 2019 par rapport à la période correspondante précédente, selon les données d'Alphaliner. Les exportations chinoises vers les États-Unis se sont établies à 3,87 MEVP contre 4,14 MEVP à la même période de l'année précédente.

Malgré les tensions de la guerre commerciale - en mai, les États-Unis ont augmenté leurs droits de douane de 10 % à 25 % sur 200 Md$ d'importations chinoises supplémentaires, la Chine a riposté en imposant des droits de douane sur une liste de 60 Md$ de marchandises américaines – la Chine reste de loin la première source d'importations américaines conteneurisées, même si sa part est passée de 46 % à 42 % en un an. Dans l'ensemble, les importations américaines de conteneurs au cours de la période janvier-mai 2019 ont encore augmenté de 2,8 % en glissement annuel, passant de 9,06 à 9,31 MEVP.

Le Vietmam, grand gagnant

Les 15 exportateurs les plus importants vers les États-Unis après la Chine ont enregistré pour leur part une hausse de 12,1 % des volumes de conteneurs. Cependant, à 3,6 MEVP, le volume combiné des 15 pays reste inférieur à celui de la Chine (3,87 MEVP).

Le Vietnam a enregistré la plus forte augmentation avec 30,7 %, ses exportations totales vers les États-Unis ayant atteint 564 420 EVP. « Les transporteurs transpacifiques ont profité de l'augmentation des volumes en provenance du Vietnam, ajoutant deux nouvelles escales directes au port de Haiphong cette année pour compléter douze escales existantes au port de Cai Mep au sud du Vietnam », ajoute Alphaliner.

1,76 Md$

Plus globalement, le commerce extérieur de la Chine a augmenté de 4,1 % en glissement annuel au cours des cinq premiers mois de 2019, à 1,76 Md$, selon les données douanières. Les échanges avec les pays participant au gigantesque projet des « nouvelles routes de la soie » ont augmenté de 9 %. Ils représentent désormais 28,8 % du volume total des échanges commerciaux de la Chine.

Selon l'agence de presse chinoise Xinhua, les exportations ont augmenté de 6,1 % en glissement annuel au cours de la période, tandis que les importations ont augmenté de 1,8 %.  L'Union européenne fut le principal partenaire commercial de la Chine au cours de cette période, avec des échanges commerciaux bilatéraux en hausse de 11,7 % à partir de 2018, suivie de l'Asie du Sud-Est (+ 9,4 %) et des États-Unis (- 9,6 %).

La Banque asiatique de développement estime que l'économie chinoise connaîtra une croissance estimée à 6,3 % en 2019 contre 6,8 % en 2017 et 6,6 % en 2018. Cette croissance est conforme à l'objectif du gouvernement chinois et devrait se poursuivre en 2020, avec une croissance estimée à 6,1 %.

La rédaction