Au premier semestre, l'opérateur chinois de terminaux portuaire a traité 47,3 MEVP, soit une baisse de 4,4 % par rapport à l'année précédente. Un repli maîtrisé compte tenu du contexte économique.

Cosco Shipping Port cède du terrain face à la crise – dans l’ensemble, les volumes sont en repli – mais limite les frais. Le paysage portuaire de l’opérateur asiatique est contastré selon les zones géographiques.

Le long de la mer de Bohai, dans le nord de la Chine, les volumes déclinent mais de façon plus ou moins prononcée, de 31 % à Dalian, de 14 % à Jinzhou, de 10 % à Qinhuangdao mais de « seulement » 3 % à Yinkou. Toutefois, par effet mécanique, grâce à la consolidation à Tianjin-Xingang, CSP ressort dans cette région en hausse de 10 %, à 9,98 MEVP, par rapport à la même période de l’an dernier. 

Dans le delta du Yangtze, les volumes portuaires sont en chute libre de 31,6 %. Alors que les terminaux de Shanghai (- 7 % et – 0,7 % respectivement) et de Ningbo (- 5 %) contiennent leur repli, les ports bordant le  fleuve Yangtze – Zhangjiang (- 86 %), Yangzhou (- 87 %) et Taicang (- 64 %) – affichent des pertes considérables, en partie en lien avec la cession de CSP, qui se voit ainsi privé de certains volumes. Le terminal de CSP à Lianyungang (- 87 %) a été affecté dans des proportions importantes. Seul le tout nouveau terminal de Nantong Tonghai est dans le grand vert (+ 38 %).
 

Les résultats trimestriels de Cosco restent dans le vert 

Sur la côte sud-est de la Chine, les volumes à Taïwan ont atteint 2,54 MEVP, soit une baisse de 12,3 %. Avec seulement une baisse de 4 %, comparés aux - 22 % de Quanzhou et de – 14 % à Xiamen, les volumes affchés par Kaohsiung passeraient presque pour une performance. Dans le delta de la rivière des Perles, Yantian, Guangzhou et Hong Kong ont traité ensemble 12,15 MEVP, soit une baisse de 7 %. Acquis en 2019, les ports du Golfe de Beibu, sur la côte sud-ouest de la Chine, ont enregistré 2,8 MEVP.

À l’international, le portefeuille est resté stable à 13,59 MEVP, soit une perte marginale de 1,1 % en volume. Entre les différents terminaux, prime au démarrage. Ainsi le terminal Khalifa à Abu Dhabi enregistre-t-il un bond de 395 %. À noter par ailleurs les belles poussées de Zeebrugge (+ 58 %), de Seattle (+ 32,5 % où le paysage portuaire a changé) et de Port Saïd (+ 24 %). En revanche, en perte de vitesse, Antwerp Gateway (- 4 %), Euromax Rotterdam (- 25 %), les ports espagnols (- 19 %) et Istanbul-Ambarli (Kumport – 2 %). Même Le Pirée, à l’incroyable ascension parmi les premiers ports méditerranéens à conteneurs sous l’effet de la prise en main par Cosco, est grippé, à - 6 %. 

A.D.