©DR

Le Stellar Banner, le très grand transporteur de minerais (VLOC), a été sabordé au large des côtes brésiliennes. Le navire a été coulé intentionnellement après s'être échoué avec sa cargaison fin février.

La vidéo est spectaculaire et a « tourné » ce week-end sur les réseaux sociaux. Le minéralier, propriété de la compagnie maritime sud-coréenne Polaris et affrété par le géant minier brésilien Vale pour transporter du minerai de fer du Brésil vers la Chine, avait subi des dommages après avoir quitté un terminal de chargement, le port de Ponta de Madeira, dans l'État du Maranhão, au Brésil. Le navire, immatriculé aux Îles Marshall, s'est échoué à environ 100 km de la côte de São Luís le 24 février alors qu’il transportait 306 000 t de minerai de fer et se dirigeait vers Qingdao, en Chine. 

La situation était délicate car le VLOC avait été perforé à plusieurs endroits et présentait un risque de déversement de ses 4 000 t de fuel. Environ 145 000 t de minerai de fer ont pu être extraits par les remorqueurs de la société Ardent Global. Le navire a été renfloué pour évaluer la structure du navire. Classée en avarie commune, la décision a été prise de le saborder.

Cet événement condamne une fois de plus ces vraquiers pas tout à fait comme les autres. Dans la famille, les VLOC figurent parmi les navires les plus âgés, souvent construits en 1999 voire avant. Il y aurait moins de 40 unités encore en service de cette classe d’âge (soit 10,6 Mtpl selon Clarksons). Ils sont aussi les plus accidentogènes.

La fin des VLOC convertis ?)

Le 31 mars 2017, un de ces navires, le Stellar Daisy, construit en 1993 et qui avait été converti en 2008, avait en effet coulé dans des circonstances tragiques pour l’équipage (seuls deux marins philippins ont pu être sauvés parmi les 24 membres d'équipage composé de 8 Coréens et 16 Philippins). L’enquête avait révélé des défauts de structure de la coque, qui aurait été compromise au fil du temps en raison de l’usure des matériaux, de la corrosion et d'autres défauts lié à sa résistance. Cet incident avait d’ailleurs suscité une surveillance accrue de ces navires et par ailleurs motivé les commandes pour le renouvellement de la flotte.

Plusieurs autres VLOC convertis appartenant à l’armateur coréen Polaris Shipping et affrétés par Vale ont rencontré des défaillances analogues, dont le Stellar Queen, mis en service en 1994, et le vraquier Stellar Unicorn, datant de 1993. Vale a recémment décidé de mettre un terme à l’affrètement de 25 minéraliers (cf. lire à ce sujet La fin des VLOC convertis ?).

A.D.