Le géant danois du transport maritime a confirmé des suppressions de poste dans ses bureaux au Danemark et à l'étranger.

Les emplois vont faire les frais de l'austérité budgétaire de Maersk, qui a confirmé les rumeurs de ces derniers jours : la coupe dans les effectifs pour réduire ses coûts. Le nombre d'emplois concernés n'a pas été révélé car Maersk serait encore en train d'évaluer sa situation et jauger les efforts à consentir.

Le plan social est annoncé alors que Maersk vient de présenter des résultats financiers plus enviables, avec une rentabilité retrouvée au troisième trimestre en dépit d'une baisse de ses revenus, tirés vers le bas par l'affaiblissement de l'économie mondiale et le ralentissement de la demande de transport. L'entreprise place ses piorités sur sa rentabilité et la création de valeur...

La rédaction