Le géant allemand de la propulsion a annoncé un programme de réduction des coûts et une restructuration qui pourraient entraîner la perte de près de 4 000 emplois. Enjeu : la viabilité de l'entreprise. 

MAN s’attend à une longue stagnation de ses ventes et considère certaines mesures de restructuration comme nécessaires pour accompagner la transformation de l'entreprise « en un fournisseur de solutions pour un approvisionnement énergétique durable ».

« Nous devons nous préparer à un environnement de marché difficile pendant une longue période. Certains segments de notre activité, comme celui des paquebots, ont été directement touchés par l'impact économique de la pandémie et nous ne prévoyons pas de retrouver les niveaux d'avant la crise avant 2023. Le programme est conçu pour remédier aux influences négatives du marché et améliorer durablement notre capacité à répondre aux fluctuations du marché », a justifié Uwe Lauber, le PDG de MAN Energy Solutions.

La société prévoit de réduire ses coûts de 450 M€, avec pour objectif d'atteindre une marge d'exploitation de 9 %, et d'améliorer sa situation de trésorerie et de liquidité d'ici 2023. L’entreprise pourrait cesser la production de turbines à Hambourg et pourrait fermer son usine de production à Berlin. Elle prévoit également de réduire les coûts de ses achats, d'optimiser son réseau et de rationaliser sa gamme de produits. Dans le cadre des mesures de réduction des coûts, il est question supprimer jusqu'à 3 000 postes en Allemagne et 950 en dehors de ses frontières.

La rédaction