Marc Papinutti vient d'être nommé directeur général des Infrastructures, des Transports et de la Mer au ministère de la Transition écologique et solidaire. Le poste était à pourvoir depuis qu'est connu le départ de François Poupard pour la direction générale des services (DGS) de la région Nouvelle Aquitaine (tandis que son adjoint Cédric Grail qui prend fin janvier la direction de cabinet du président de la métropole de Lyon).

La nomination de Marc Papinutti a été annoncé en Conseil des ministres le 13 février. Son profil n'a rien de surprenant. L'ingénieur général des ponts, des eaux et des forêts a exercé plusieurs postes à la direction régionale de l’équipement d’Ile-de-France, avant de devenir en 2008 directeur des infrastructures de transports et de prendre en 2010 la direction générale de Voies Navigables de France (VNF, 4 700 agents et salariés). Il était depuis 2017 directeur de cabinet de la ministre chargée des Transports Élisabeth Borne.

Sa mission est en outre connue : il devra accompagner la mise en oeuvre des projets contenus dans la loi d’orientation des mobilités (LOM), prochainement débattue au parlement, et à la mise en œuvre de la réforme pour un nouveau pacte ferroviaire. Il aura la responsabilité de 700 agents en administration centrale et 12 000 répartis sur le terrain.

La DGTIM assure le portage de l’ensemble des politiques publiques pour les transports terrestres et maritimes et à ce titre, pilote les grands ports maritimes et la direction des Affaires maritimes, dirigée par Thierry Coquil.

La rédaction