©PortofLosAngeles

La compagnie maritime japonaise a dû payer 253 300 $ de pénalités au California Air Resources Board pour avoir enfreint le règlement sur les navires à quai.

En Californie, les porte-conteneurs, les navires à passagers et les cargos frigorifiques sont assujettis à certaines règles en termes d’émissions polluantes lorsqu'ils sont à quai dans les ports de Los Angeles, Long Beach, Oakland, Hueneme, San Francisco et San Diego.

Le California Air Resources Board (CARB) a indiqué que les violations avaient été observées à la suite d’audits réalisés en 2017 et 2018 dans le port d'Oakland. Selon l'enquête du Conseil, de 2017 à 2018, les navires de MOL n'ont pas respecté les limites assignées aux moteurs diesel par le règlement At-Berth adopté en 2007 et n'a pas réduit non plus la production d'énergie des moteurs auxiliaires de 70 % comme cela est requis. 

Les exigences de réduction de la puissance ont été introduites progressivement et sont passées de 70 à 80 % en 2020. Les navires peuvent y parvenir en éteignant leurs moteurs diesel et en se connectant au réseau électrique de quai ou en utilisant des technologies alternatives. En 2017, 87 % de toutes les flottes réglementées se conformaient à la réglementation, a déclaré le CARB. 

La Californie durcit ses règles sur les émissions des navires dans ses ports

De nouvelles restrictions
 
La compagnie a accepté de verser 253 300 $ au Fonds de lutte contre la pollution atmosphérique afin de soutenir les efforts visant à améliorer la qualité de l'air. Le conseil a récemment adopté un nouveau règlement At-Berth en élargissant le panel de navires qui doivent souscrire aux obligations. La version actualisée comprend les transporteurs de voitures et les pétroliers, deux catégories qui produisent 56 % de toute la pollution par les particules fines (PM 2,5) des navires à quai dans les ports californiens.
 
La rédaction
 

Les ports californiens suspendent l'obligation de l'électricité à quai

 

Sur le même sujet