Longs de 235 m et de 95 000 t de port en lourd, ils seront construits par les chantiers japonais Oshima et Namura. Horizon de livraison : avril et juin 2023.

La compagnie nationale d'électricité Kyushu Electric Power a conclu un affrètement à long terme pour les « premiers vraquiers de cette taille alimentés en GNL au monde » avec Nippon Yusen Kabushiki Kaisha (NYK) et Mitsui O.S.K. Lines (Mol).

Ces navires, de 235 m de long et de 95 000 tpl, en cours de construction, sont destinés à transporter du charbon vers les centrales électriques de Kyuden. Le GNL sera fourni aux navires comme carburant primaire par Kitakyushu Liquefied Natural Gas Co. une filiale à 75 % de Kyuden.

L'un, exploité par NYK, sera construit par Oshima Shipbuilding et devrait être livré en avril 2023. L'autre, pour Mol, est en cours de construction par Namura Shipbuilding et devrait entrer en service en juin 2023.

Il y a quelques jours, la compagnie japonaise avait annoncé qu'elle avait signé son premier « prêt vert », dont le produit servira à financer en partie la « construction du plus grand navire de soutage de GNL ». Il s'agit en effet d'un souteur de 18 600 m³ pour Total et sera détenu et exploité par Mol. L'armateur japonais et Total sont associés pour trois nouveaux avitailleurs de GNL et qui souteront pour le compte du groupe pétrolier français à Rotterdam, Singapour et Fos-sur-Mer, là avec pour premier client CMA CGM. 

Le prêt vert est accordé par BNP Paribas (BNPP) et Export-Import Bank of China (CEXIM). Dans son plan stratégique « Staying Ahead 2022 with Digitalization and Green », publié en 2018, NYK positionnait le changement climatique comme l'un des enjeux les plus importants de l'entreprise et considérait le GNL comme un carburant de la prochaine génération, celle qui doit favoriser la transition vers des combustibles sans carbone.