Vingt membres de l'équipage d'un pétrolier battant pavillon des îles Marshall ont été enlevés au large du Bénin, a indiqué Dryad Global.

L'incident, décrit comme « le plus grand enlèvement en Afrique de l'Ouest en 2019 » s'est produit le 15 décembre 2019 à environ 110 miles nautiques au large des côtes du Bénin. Le pétrolier, identifié comme étant le MT Duke de 19100 tpl, a été attaqué et arraisonné par six pirates alors qu'il naviguait de Luanda, en Angola, à destination de Lomé, au Togo. Sur les vingt et un membres d'équipage, les pirates ont enlevé vingt hommes indiens, tandis qu'un marin nigérian aurait été laissé à bord du navire, d'après Dryad. Le tanker, construit en 2003, appartient au britannique Union Maritime qui a confirmé l'attaque :

L'incident survient moins de deux semaines après l'enlèvement de 19 membres d'équipage du pétrolier Nave Constellation au large de Bonny Island, dans la région du Delta du Niger au Nigéria. Cela porterait à 89 le nombre total de personnes enlevées en Afrique de l'Ouest depuis le 18 janvier. Les ressortissants indiens sont numériquement les plus touchées. 

« Les eaux du Togo et du Bénin avaient connu jusqu'à présent une très légère réduction du nombre d'incidents par rapport à celles de 2018, mais avec 5 enlèvements en 2019 contre 0 en 2018, il y a eu une augmentation significative de la criminalité maritime grave et une augmentation du risque auquel sont exposés les navires et leurs équipages dans cette zone », a indiqué Dryad Global.

La rédaction