Le goupe nucléaire russe envisage de se doter d'une flotte de 55 porte-conteneurs brise-glace.

Le groupe russe Rosatom a annoncé être en pourparlers avec la banque moscovite VTB pour un prêt de 7 Md$ destiné à financer l'acquisition de 55 porte-conteneurs de classe glace ainsi que des infrastructures portuaires et d’entretien des navires. Également connu sous le nom de Rosatom State Nuclear Energy Corporation, le groupe russe s'inscrit dans les pas du président Vladimir Poutine, qui avait annoncé dernièrement vouloir développer le trafic via la route du Nord en le portant à 80 Mt d'ici 2024. Rosatom estime à son tour que la route maritime du Nord peut être une alternative viable au canal de Suez pour les transports entre l'Asie et l'Europe. Il vise même les 72 Mt de marchandises par an.

Rosatom exploite actuellement, via sa filiale Rosatomflot, quatre brise-glace nucléaires, un cargo à propulsion nucléaire et plusieurs autres brise-glace conventionnels et navires de service.

Les « plans russes » sont dévoilés un moment où les principaux armateurs de porte-conteneurs ont déclaré publiquement qu'ils n'emprunteront pas les eaux arctiques pour préserver l'environnement fragile des eaux arctiques. Des déclarations non dénués d'intérêts opportunistes. 

La rédaction