Le groupe pétrolier anglo-néerlandais a confirmé l'affrètement à long terme de six nouveaux méthaniers construits dans des chantiers sud-coréens.

Shell a conclu des accords pour deux méthaniers chacun avec des filiales de Knutsen LNG, Korea Line Corp., et ICBC Financial Leasing et des investisseurs institutionnels conseillés par J.P. Morgan Asset Management.

Les navires de 174 000 m3 seront construits par Hyundai Heavy Industries et Hyundai Samho Heavy Industries et seront livrés à partir de la mi-2023. Ils seront équipés de moteurs X-DF à double carburant, et de la technologie de lubrification par air développée par Silverstream Technologies. « Ces navires permettront de réduire de 60 % les émissions de CO2 par rapport aux méthaniers actuels », assure Grahaeme Henderson, directeur de Shell Shipping & Maritime. Le groupe pétrolier s’est engagé à ne plus générer d’émissions nettes d'ici 2050 ou plus tôt. « Alors que nous planchons sur de nouveaux carburants non générateurs de gaz à effet de serre, nous pensons que le GNL peut jouer un rôle fondamental en fournissant dès maintenant une chaîne d'approvisionnement plus propre », a-t-il ajouté.

Les nouvelles chartes à long terme s'ajoutent aux huit contrats similaires signés en 2019.

La rédaction