Les membres de The Alliance (Hapag-Lloyd, HMM, One et Yang Ming) ont déposé une version amendée de leur accord de partage de navires (VSA) auprès de la Commission maritime fédérale américaine (FMC) dans la perspective de l'intégration de Hyundai Merchant Marine (HMM) en tant que membre à part entière à compter du 1er avril 2020

Le document révisé confirme également la prolongation de la durée de l'ASV. Hapag-Lloyd, HMM, Ocean Network Express (ONE) et Yang Ming ont l'intention de coopérer au moins jusqu'au 1er avril 2030. Les membres ont le droit de se retirer du VSA sans pénalité financière en donnant un préavis écrit de douze mois, mais aucun préavis ne peut être donné avant le 1er avril 2023.

Le premier accord de partage de navires, déposé en décembre 2016, a permis de constituer une flotte prévue de 151 navires d'une capacité de 3 000 à 14 500 EVP sur des services en provenance et à destination des États-Unis. L'accord amendé mentionne 168 navires de 3 000 à 15 000 EVP, dont les huit nouveaux porte-conteneurs 15 000 EVP de  HMM en cours de construction chez Hyundai Heavy et qui seront déployés sur le marché transpacifique après leur livraison au premier semestre 2021.

La VSA permet aux quatre transporteurs d'ajuster le nombre de navires à utiliser dans le cadre de l'accord à 200 avec une capacité maximale de 24 000 EVP. Par comparaison, 180 navires d'une capacité maximale de 21 000 EVP étaient prévus dans l'accord initial sans HMM. Le transporteur sud-coréen devrait prendre livraison de douze mégamaxes d'environ 23 000 EVP en 2020. La compagnie achète actuellement des créneaux sur le trafic Asie-Europe (de 2M et THE Alliance) et sur le trafic transatlantique (de 2M). 

La rédaction