Total a signé un accord pour affréter auprès de l'armateur malaisien AET ses deux premiers VLCC (Very Large Crude Carrier) équipés de propulsion GNL.

Ces deux navires, d'une capacité de 300 000 tonnes de brut chacun, seront livrés en 2022. L'approvisionnement en GNL de ces deux VLCC à propulsion GNL sera assuré par Total Marine Fuels Global Solutions, la filiale de Total dédiée aux activités de soutage à l'échelle mondiale. Le montant du contrat d’affrètement n’a pas été communiqué.

Dans le même temps, le groupe pétrolier français a annoncé la vente de plus de 400 M$ d'actifs « non stratégiques » en Afrique et en Asie, notamment dans le secteur de l’exploration-production, dans le cadre de son programme de vente de 5 Md$ sur la période 2019-2020. En Asie, le français a cédé à son concurrent, l’anglo-néerlandais Shell, sa participation dans un bloc offshore, via la vente de sa filiale Total E&P Deep Offshore Borneo BV.

Sur le continent africain, le groupe pétrolier « a signé un accord en vue de céder ses activités de services au Libéria et en Sierra Leone à Conex Oil & Gas ». Elles concernent notamment un réseau de 63 stations-service et d'activités de commercialisation, d'importation et de stockage de produits. L’opération devrait être finalisée au deuxième trimestre 2020.

Début février, Total a publié un bénéfice net pour 2019 en retrait de 2 % à 11,27 Md$.

La rédaction