La société marseillaise, spécialiste des technologies IoT et notamment du conteneur que l'on peut désormais tracer et tracker, annonce dans un communiqué qu'elle a levé 20 M€ lors d'un tour de table de série C auprès du conglomérat japonais Itochu Corp., de Bpifrance, via le fonds PSIM géré dans le cadre du Programme d'investissements d'avenir, et de Supernova Invest via le fonds Crédit Agricole Innovations et Territoires.

Cette nouvelle levée intervient quelques semaines après avoir annoncé (en juin) l'entrée au capital du leader mondial du transport maritime de conteneurs Maersk aux côtés de CMA CGM, actionnaire de la première heure (dès 2012) et de MSC (2016). Avec ces trois armateurs, ce sont 150 000 « boîtes noires » de conteneurs qui doivent être déployées dans les deux ans... sachant que son marché offre un potentiel de 25 millions de conteneurs, dont 10 % de réfrigérés (ceux qui sont les plus pertinents à tracer). Au total, l'entreprise aura levé 35 M€ depuis sa création en 2012. 

La solution IoT de Traxens repose sur une technologie brevetée, qui permet d'accéder aux données des actifs logistiques les plus complètes et ce en temps quasi réel. « Ce financement va nous aider à atteindre une taille critique rapidement, en tant que fournisseur de données dans un marché en pleine expansion. Nous allons accélérer la présence de la société sur nos marchés historiques mais aussi en Asie », commente Jacques Delort, directeur général de Traxens, cité dans le communiqué. 

Le partenariat commercial avec Itochu doit notamment assurer le développement des ventes en Asie, « une région où le trafic terre-mer est en plein essor », a expliqué Shunsuke Noda, DSI au sein du conglomérat japonais, coté à la bourse de Tokyo et fondé en 1858 sur des activités de négoce de linge. Aujourd'hui, le groupe dispose d'un réseau mondial basé dans 63 pays et opère dans l'import-export de produits industriels et de consommation.

Traxens compte déjà parmi ses clients de grandes comptes parmi les chargeurs (tel BASF) et de grandes sociétés de transport. Elle a en outre lancé un projet pilote IoT avec le port espagnol de Valence avec pour objectif d'améliorer l'efficacité opérationnelle des mouvements des conteneurs dans le port. Elle prévoit de tripler son chiffre d'affaires cette année, qui devrait donc atteindre 6 M€ fin 2019. Selon IDC, les dépenses mondiales en technologies IoT devraient atteindre 1,06 Md€ en 2022.

A.D.

 

 

Sur le même sujet