La faible demande d'équipements pèsent sur les résultats financiers du troisième trimestre de l'équipementier finlandais.

Le spécialiste des technologies maritimes ne capitalise manifestement sur les scubbers. La société publie des résultats plus que décevants. Les prises de commandes ont chuté de 29 % à 979 M$, contre 1,37 Md$ pour la même période de l'année précédente. Le chiffre d'affaires a baissé de 16% à 1,11 Md€, contre 1,33 Md€ au troisième trimestre 2018, tandis que le résultat opérationnel a baissé à 39 M€ contre 141 millions un an auparavant.

En septembre, Wärtsilä a déclaré que son résultat d'exploitation annuel serait affecté par une charge non récurrente liée à des dépassements de coûts de projets dans les secteurs de la marine et de l'énergie s'élevant à 150M€. 84 millions ont été comptabilisés sur la période janvier-septembre et 65 millions sur le seil troisième trimestre. L'entreprise anticipe une demande plus faible pour ses services et solutions au cours des 12 prochains mois .

La demande par secteur d'activité devrait être faible dans la division Marine du Wärtsilä, en raison de la baisse des volumes de commandes de navires, du ralentissement de la demande de dispositifs d'épuration des gaz par rapport au niveau exceptionnellement élevé de l'année dernière et de la lenteur des décisions prises sur les marchés de l'énergie. L'activité sur le marché des services maritimes devrait être stable.

Néanmoins, le carnet de commandes actuel de Wärtsilä pour 2019 s'élève à 1,7 Md€, contre 1,36 milliard d'euros pour l'année précédente. Le résultat opérationnel comparable pour l'ensemble de l'année 2019 devrait être inférieur de 100 M€ à celui de l'année précédente (577 M€).

La rédaction