©Havariekommando

 

Le World Shipping Council vient de mettre à jour l’enquête qu’il réalise tous les trois ans sur les pertes de conteneurs en mer. En douze ans, de 2008 à 2019, le WSC estime que, sur les quelque 226 millions de boîtes expédiés chaque année, en moyenne 1 382 conteneurs ont été perdus annuellement.

En 2019, le secteur du transport maritime international de la ligne régulière a transporté environ 226 millions de conteneurs. « L'emballage, l'arrimage et la fixation corrects des conteneurs ainsi que la déclaration du poids exact sont très importants pour la sécurité des équipages, des équipements, du navire ainsi que pour l’intégrité du fret », indique le World Shipping Council. La fédération internationale des entreprises de transport maritime (plus des trois quarts de la capacité mondiale de transport de conteneurs) insiste à dessein sur ces facteurs car ils sont précisément identifiés comme les causes des pertes de conteneurs en mer.

Obtenir une évaluation précise du nombre de conteneurs perdus en mer reste spéculatif. Selon que l’on soit assureurs, sociétés de classifications, courtiers, armateurs ou défenseurs de la nature, les estimations échappent à tout entendement, oscillant entre 1 000 et 100 000 par an. En l’absence d’un système officiel de déclaration de pertes en mer, la plupart se fie aux données avancées par le WSC, qui a entrepris en 2011 de tenir cette sinistre comptabilité mais elle repose sur la base des informations renseignées par ses membres.

Fin de l'indulgence sur le fret mal déclaré

Après examen des résultats sur douze ans (2008 à 2019), le CSM estime qu'il y a eu en moyenne un total de 1 382 conteneurs perdus en mer chaque année. Au cours de la première période (2008-2010), les pertes totales se sont élevées en moyenne à 675 par an, puis ont quadruplé pour atteindre une moyenne de 2 683 par an au cours de la période suivante (2011-2013). « Cela est dû en grande partie au naufrage du MOL Comfort en 2013, qui a entraîné la perte de 4 293 conteneurs et à la perte du M/V Rena en 2011, avec quelques 900 conteneurs», indique l’organisme.

Y a-t-il tromperie sur la marchandise?

La période suivante (2014-2016) a été marquée par le tragide naufrage du SS El Faro (2015) avec la perte de 33 membres d'équipage et de 517 conteneurs. La tendance à la baisse s'est poursuivie au cours de la période la plus récente (2017-2019), avec une perte annuelle moyenne sur trois ans divisée par deux, pour atteindre 779. « Cependant, les années 2018 et 2019 ont été marquées par quelques incidents qui ont entraîné la perte de plus de 100 conteneurs chacun. »

À en croire ce registre réactualisé tous les trois ans, les conteneurs « échoués » ne représenteraient donc qu’un très faible pourcentage (1 %) des millions de conteneurs transportés chaque année par les mers.

La rédaction