La ligne ro-ro de MSC entraîne une baisse des taux vers la COA Le service roro que vient de lancer MSC entre l’Europe du Nord et la COA a fait l’objet d’adaptations visant à lui assurer une bonne couverture des principaux marchés. Chacun des deux rouliers – capacité 6.100 CEU – suit une rotation quelque peu différente. En Europe, deux ports de base : Anvers et Le Havre. Un navire dessert Dakar, Conakry, Abidjan, Douala. L’autre touche Nouakchott, Dakar, Abidjan, Lomé, Tincan Island. La fréquence du service est...
Pour poursuivre la lecture de ce contenu, abonnez-vous dès maintenant

Logo Journal Marine Marchande

Je m'abonne

Déjà abonné ? Identifiez-vous