Le groupe industriel Wärtsilä a annoncé une nouvelle vague de licenciements de 1 200 employés dans le monde sur les 19 000 qu’il compte. Objectif : une économie de 100 M€/an. En 2018, l’entreprise a enregistré une croissance de son carnet de commandes de 12 % (6,34 Md€). L’un des trois leaders mondiaux de scrubbers est par ailleurs porté par la réglementation sur le plafond de soufre 2020...
Pour poursuivre la lecture de ce contenu, abonnez-vous dès maintenant

Logo Journal Marine Marchande

Je m'abonne

Déjà abonné ? Identifiez-vous