La Korea Development Bank a signé ce 31 janvier un protocole d’accord temporaire avec Hyundai Heavy Industries par lequel elle accepte de lui céder la totalité des 55,7 % de parts qu’elle détient dans le capital de Daewoo Shipbuilding & Marine Engineering suite aux différents plans de sauvetage de l’entreprise auxquels elle a souscrit. Et ce, à peine 24 heures après que HHI ait manifesté son intention de prendre le contrôle de DSME auprès des parties concernées par une lettre d’intention...
Pour poursuivre la lecture de ce contenu, abonnez-vous dès maintenant

Logo Journal Marine Marchande

Je m'abonne

Déjà abonné ? Identifiez-vous