À l’occasion de la cérémonie de vœux organisée au Havre fin janvier conjointement par Haropa-Port du Havre, l’Union maritime et portuaire du Havre (Umep) et l’association Synerzyp-LH, Michel Segain, le président de l’Umep, a prononcé un discours particulièrement offensif. En premier lieu, il a estimé que la fusion programmée des ports de l’axe Seine n’allait pas suffisamment vite. « La nomination du préfigurateur doit être effective avant 2020. Pour notre part, nous...
Pour poursuivre la lecture de ce contenu, abonnez-vous dès maintenant

Logo Journal Marine Marchande

Je m'abonne

Déjà abonné ? Identifiez-vous