Hub de la logistique des éléments de l’A380 pour Airbus, le terminal en rive gauche de Pauillac pourrait à l’horizon 2020 servir de base de rapatriement par voie terrestre, maritime et fluviale des différentes pièces des futurs lanceurs Ariane 6 développés par l’Agence spatiale européenne (ESA). Le dernier-né de la famille des lanceurs devrait effectuer un premier tir à Kourou, en Guyane, en juillet 2020 et faire l’objet d’une fabrication en série de ses diverses pièces dans...
Pour poursuivre la lecture de ce contenu, abonnez-vous dès maintenant

Logo Journal Marine Marchande

Je m'abonne

Déjà abonné ? Identifiez-vous