Une épine a surgi au dernier moment dans le dossier de la construction et de l’exploitation du 4 e terminal à conteneurs du port espagnol, dont le processus court depuis plusieurs mois. L’Autorité portuaire de Valence (APV) avait indiqué, le 8 mai, qu’une seule offre avait été déposée. L’ouverture des plis fin mai avait levé le voile sur la proposition de MSC via sa filiale Til. Cette proposition porte sur 136 ha (et 1,97 km de ligne de quai), soit la totalité de la superficie offerte par l’APV...
Pour poursuivre la lecture de ce contenu, abonnez-vous dès maintenant

Logo Journal Marine Marchande

Je m'abonne

Déjà abonné ? Identifiez-vous