Le gouvernement sud-coréen a révélé son intention de convertir 140 navires à des carburants respectueux de l’environnement d’ici 2030. Une partie serait convertie au GNL tandis que les navires unités plus petites seraient propulsées en mode électrique ou hybride. En outre, il a indiqué que des dispositifs d’épuration des gaz d’échappement, tels que des filtres à particules, seraient installés sur les navires les plus anciens d’ici 2030...
Pour poursuivre la lecture de ce contenu, abonnez-vous dès maintenant

Logo Journal Marine Marchande

Je m'abonne

Déjà abonné ? Identifiez-vous