Quasiment tous les échanges peuvent rester aux aguets des tensions commerciales actuelles. A fortiori si les prolongations des jeux tarifaires étaient sifflées. Les tensions commerciales entre la Chine et les États-Unis, les sanctions imposées à l’Iran et au Venezuela, les représailles tarifaires exercées par le Canada, la Chine et l’Union européenne… compressent les volumes mondiaux, détournent les flux commerciaux et perturbent la supply chain mondiale. Un grand chambardement alors même que le...
Pour poursuivre la lecture de ce contenu, abonnez-vous dès maintenant

Logo Journal Marine Marchande

Je m'abonne

Déjà abonné ? Identifiez-vous