Anticipant une perte de 810 M$ en 2019, soit encore plus qu’en 2018, le groupe Mitsui Engineering &Shipbuilding Holdings entame une vaste restructuration de ses activités. Si ses mauvais résultats sont en grande partie liés à l’éolien et à la production d’électricité à partir de biomasse, la division construction navale, qui a perdu 74,6 M$ en 2018, n’échappera pas aux réajustements. Mitsui E&S est ainsi entré en contact avec son grand rival Mitsubishi Heavy Industries pour lui...
Pour poursuivre la lecture de ce contenu, abonnez-vous dès maintenant

Logo Journal Marine Marchande

Je m'abonne

Déjà abonné ? Identifiez-vous