Ni loi, ni règlement… C’est une simple note du ministère algérien des finances du 29 septembre 2019, appliquée à la lettre par les banques algériennes lors des dépôts de lettres de crédits, qui a mis le feu aux poudres. Si avec le CFR (Coût Fret Rendu), c’était le fournisseur qui prenait en charge le transport maritime de la marchandise jusqu’au port de destination et payait le transport en euros, le FOB impose un paiement en dinars par le destinataire de la marchandise. Fret en dinars et 9...
Pour poursuivre la lecture de ce contenu, abonnez-vous dès maintenant

Logo Journal Marine Marchande

Je m'abonne

Déjà abonné ? Identifiez-vous