Le navire le plus cher, commandé cette année, serait donc le semi-submersible pour Awilco Drilling, la seconde commande passée cette année. Les deux unités, livrées en 2021 et en 2022, s’ajouteront aux deux autres que compte cette société cotée en Bourse, dont la valeur repose actuellement sur la commande de ses deux futurs transporteurs programmés pour des environnements difficiles. Ce marché en pleine forme, les navires y trouveraient vite un emploi, avec des taux d’affrètement pour des unit...
Pour poursuivre la lecture de ce contenu, abonnez-vous dès maintenant

Logo Journal Marine Marchande

Je m'abonne

Déjà abonné ? Identifiez-vous