Après s’être abstenu de commander pendant des années et s’être fait discret sur les quais, le transporteur allemand a annoncé, au cours d’une conférence de presse, qu’il était maintenant à l’affût de participations « dans quatre ou cinq terminaux » et étudiait de nouveaux tonnages. Il devrait faire des annonces dans ce sens prochainement. Il le doit car certains navires atteignent la fleur de l’âge et doivent être remplacés en 2023. Le portefeuille portuaire de...
Pour poursuivre la lecture de ce contenu, abonnez-vous dès maintenant

Logo Journal Marine Marchande

Je m'abonne

Déjà abonné ? Identifiez-vous