L’épidémie, qui a mis un coup d’arrêt à l’économie chinoise, commence à peser sur le transport par conteneurs. La route maritime Asie-Europe du Nord étant l’une des plus fréquentées au monde, les transporteurs accusent le coup et n’ont pas tardé à actionner les annulations de départs. Près de la moitié des traversées Europe-Extrême-Orient ont été supprimées. Sur le corridor transpacifique, la situation est similaire avec 82 voyages annulés jusqu’à la fin mars, dont 21 peuvent être directement liés à l’épidémie. La seule Ocean Alliance (CMA CGM, CoscoSL/OOCL et Evergreen) a annoncé sept annulations supplémentaires sur ce trafic, dont certaines en avril. Bien qu’ajustée, l’offre reste largement supérieure à la demande. Parmi les « effets collatéraux », les conteneurs reefers s’empilant dans les ports chinois, certains transporteurs (dont ONE) ont annoncé des surcharges d’encombrement de l’ordre de 1 000 à 2 000 $ par conteneur.