La compagnie intra-asiatique du groupe Maersk réorganise son réseau afin d’améliorer la connectivité entre les régions d’Asie du Nord et d’Asie du Sud-Est. L’opérateur va étendre son service PH3 pour intégrer le Vietnam et Taiwan, tout en supprimant quelques appels en Chine du Sud. Il écourtera le PH5 et supprime le touché aux Philippines. Le service IA1 échangera Kaohsiung et Xiamen, tandis que le IA2 laissera tomber Xiamen en faveur de Kaohsiung. À la mi-mars, le IA5 reprendra du service mais avec une rotation révisée : moins d’escales sud-coréennes et desserte revue de Sandakan en Malaisie orientale, qui ne sera plus desservi de façon hebdomadaire mais tous les quinze jours. Le IA8, qui relie la Chine, le détroit, l’Indonésie et Taïwan, stoppera à Inchon. Le SH1, qui assure une connexion entre la Chine, le détroit, le Bangladesh et le Vietnam, intégrera Fuzhou (terminal international de Jiangyin). Le TR2 étendu, réorganisé en septembre 2019 à la suite de la fusion de trois services d’Asie du Sud-Est, sera restructuré : Sealand Asia revient à deux boucles distinctes, le MA1, couvrant Singapour et la Malaisie occidentale, et le TR2, couvrant le détroit – Thaïlande – Myanmar.