Christian de Tinguy est président du Groupement des employeurs de main-d’oeuvre du port du Havre (Gemo). Pour le responsable, la décision de Haropa-Port du Havre d’aménager les postes 11 et 12 sur Port 2000 et une chatière va dans le bon sens mais arrive tardivement. « La profession réclamait ces aménagements depuis un moment déjà. La capacité supplémentaire à Port 2000, le conseil de développement l’avait demandé en octobre 2012. Il faudra désormais attendre cinq ans...
Pour poursuivre la lecture de ce contenu, abonnez-vous dès maintenant

Logo Journal Marine Marchande

Je m'abonne

Déjà abonné ? Identifiez-vous