Fin novembre, à Dacca, a été activée la seconde phase du projet appelé Sensrec (Safe and Environmentally Sound Ship Recycling in Bangladesh) qui doit accompagner le Bangladesh dans les réformes nécessaires (juridiques, politiques…) pour qu’il puisse adhérer à la Convention internationale de Hong Kong de l’OMI. Le Bangladesh est l’un des cinq plus grands États recycleurs au monde en volume, aux côtés de la Chine, de l’Inde, du Pakistan et de la Turquie. D’une durée de...
Pour poursuivre la lecture de ce contenu, abonnez-vous dès maintenant

Logo Journal Marine Marchande

Je m'abonne

Déjà abonné ? Identifiez-vous