« Il y a 45 bateaux de plus de 65 m qui vont sortir des chantiers dans les deux ans à venir », indiquait dernièrement Laurent Falaize, l’emblématique président du Riviera Yachting Network, en croisade ces derniers mois contre le décret Enim qui « fait fuir les gros refit ». L’association fédérant 90 entreprises de la région Provence-Alpes-Côte d’Azur exerçant dans la réparation, maintenance, avitaillement et autres services aux yachts, compte parmi ses membres une quarantaine...
Pour poursuivre la lecture de ce contenu, abonnez-vous dès maintenant

Logo Journal Marine Marchande

Je m'abonne

Déjà abonné ? Identifiez-vous