La commission européenne a inséré le chantier italien San Giorgio del Porto dans la liste des installations agréées pour opérer le recyclage de navires. Une décision importante pour ce chantier qui avait accueilli et dirigé en 2015 les opérations de démantèlement du paquebot Costa Concordia échoué sur un écueil situé à une centaine de mètres de la rive de l’île du Giglio (Toscane) en janvier 2012. Dans son dossier de candidature auprès de l’UE, le...
Pour poursuivre la lecture de ce contenu, abonnez-vous dès maintenant

Logo Journal Marine Marchande

Je m'abonne

Déjà abonné ? Identifiez-vous