Pendant des années, et jusqu’à son interdiction en France en 1997, les propriétés particulières de l’amiante en ont fait une fibre très appréciée dans les bâtiments, l’industrie mais également dans les navires. Le cadre réglementaire spécifique aux navires se durcit et tend à se calquer sur les exigences du bâtiment (cf. JMM magazine en date de janvier 2019). À cet effet, les navires battant pavillon français, à l’exception de quelques navires de...
Pour poursuivre la lecture de ce contenu, abonnez-vous dès maintenant

Logo Journal Marine Marchande

Je m'abonne

Déjà abonné ? Identifiez-vous