Neoline se rapproche un peu plus du lancement de son premier navire d’un genre pas tout à fait comme les autres puisqu’il s’agit de cargos rouliers dont la voile constitue la principale propulsion, alors que le moteur n’est qu’auxiliaire, réservé au chenalage (navigation dans le chenal) et aux manœuvres portuaires. L’entreprise nantaise a en effet signé début juillet une lettre d’intention avec le groupement d’industriels des Pays de la Loire Neopolia (146 entreprises habituées à travailler...
Pour poursuivre la lecture de ce contenu, abonnez-vous dès maintenant

Logo Journal Marine Marchande

Je m'abonne

Déjà abonné ? Identifiez-vous