Le deuxième exportateur céréalier de Normandie, loin toutefois derrière Rouen, le grand port céréalier du Nord-Ouest de la façade Manche, a le gros avantage de répondre à la production locale qui, quoi qu’on en dise, s’avère être de plus en plus régulière et intéressante. Selon Ports de Normandie (Cherbourg, Caen-Ouistreham, Dieppe), la campagne d’exportation céréalière 2018/2019 s’avère un bon cru. Avec 450 000 t exportées sur le seul...
Pour poursuivre la lecture de ce contenu, abonnez-vous dès maintenant

Logo Journal Marine Marchande

Je m'abonne

Déjà abonné ? Identifiez-vous