Depuis cinq ans, le trafic maritime à la sortie des terminaux de Bassens et Blaye ne cesse de se réduire comme peau de chagrin, avec une perte de la quasi moitié de ses volumes. Alors que les tonnages en 2014 ou 2015 flirtaient avec les 1,6 Mt et 1,2 Mt, la campagne 2018/2019 devrait à peine atteindre les 700 000 t. « D’après des données provisoires, nous serions à 684 000 t environ exportées contre 790 000 t l’an dernier, soit un nouveau recul de 13 % et une perte de 105 000 t », précise Didier Domens, du...
Pour poursuivre la lecture de ce contenu, abonnez-vous dès maintenant

Logo Journal Marine Marchande

Je m'abonne

Déjà abonné ? Identifiez-vous