La Sica Atlantique a chargé 2,1 Mt, loin des 3 millions sur lesquels elle table habituellement. Et chez Soufflet Négoce, même constat. Alors qu’il visait les 2 Mt, l’opérateur n’en a atteint que 1,75 million. « Nous avons même arrêté la campagne à la mi-mai », a regretté Jean-François Rabu, directeur de la Socomac, l’antenne locale du groupe, « par manque de céréales en provenance de l’hinterland . » Si le blé tendre reste très présent, bl...
Pour poursuivre la lecture de ce contenu, abonnez-vous dès maintenant

Logo Journal Marine Marchande

Je m'abonne

Déjà abonné ? Identifiez-vous