Acteur européen historique du transport en courte distance, Unifeeder s’offre une implantation mondiale en prenant le contrôle d’un groupe implanté dans 23 pays et assurant des liaisons vers 50 ports en Asie, au Moyen-Orient, en Afrique et dans le sous-continent indien. Positionnée sur deux segments du transport – le feeder et le short sea (via la marque Perma Shipping Line) – la société (290 employés) fondée en 2003 transporte plus de 600 000 EVP/an avec un chiffre d’affaire proche de 200 M$. Le président de Feedertech, Ali Maghami, conservera une participation de 23 % dans cette entreprise.

Avec 56 700 EVP de capacités, Unifeeder est le 19e transporteur tandis que Feedertech offre une capacité conteneurisée de 28 830 EVP avec sept navires, se hissant à la 40e place. Ensemble, ils se hisseront dans le top 20 des transporteurs mondiaux et représenteront un concurrent de taille pour le leader actuel X-Press, dont la flotte représente 107 100 EVP, avec un avantage toutefois pour ce dernier en termes de dessertes.

DP World poursuit pour sa part ses emplettes, symboliques de sa volonté d’élargir ses « compétences » pour s’affranchir d’un secteur portuaire saturé. En plus d’Unifeeder, acquise en août en mettant sur la table 765 M$ (660 M€), l’opérateur émirati possède P&O Ferries, transporteur ro-ro et ro-pax bien implanté sur le marché transmanche, qu’il a racheté à son maison mère Dubai World en début d’année pour 322 M£ (371 M€).

Feedertech a été créée initialement sous le nom de Simatech Singapore sur la base d’un service de feeder reliant l’Asie du Sud-Est au Golfe du Moyen Orient via l’Inde. La compagnie a changé de nom en février 2018 pour souligner le fait qu’elle allait se concentrer sur son cœur de métier. Les activités de feeder de Simatech ont été reprises par la dubaïote Global Feeder Shipping (GFS) en septembre 2018.

D’après Alphaliner, le transporteur singapourien est très présent sur la route Asie-Inde, sur laquelle il exploite cinq navires de 4 800 à 5 500 EVP avec trois services en partage de slots. Il opère également deux navires de 1 500 à 1 700 EVP sur un service feeder qui relie Colombo et Chittagong.