« Avec Cédric Rivoire-Perrochat, nous partageons depuis vingt ans une passion commune pour le paquebot France. Elle nous a conduits à envisager la création d’une compagnie de croisière mais nous ne voulions pas le faire seuls. J’ai pris contact avec plusieurs opérateurs. Cruise &Maritime Voyages a totalement adhéré à notre projet. Ils avaient déjà un partenaire, mais le partenariat arrive à échéance en 2020. C’était donc l’occasion », relate Clément Mousset, qui fut le directeur France du grec Celestyal Cruises pendant six ans. Depuis 2016, le groupe d’origine britannique exploite en effet en France l’Astoria (500 passagers) en affrètement estival avec le parisien Rivages du Monde. Mais l’accord s’achève en septembre 2020.

Ils se lancent en créant une filiale en France de CMV. La compagnie connue sur les côtes françaises où elle escale à Rouen, Honfleur ou Le Havre, est née il y a dix ans. Elle emploie aujourd’hui près de 4 000 personnes à bord et à terre et a transporté près de 150 000 passagers pour un chiffre d’affaires de 280 M€ en 2019. Le groupe, qui devrait annoncer prochainement une augmentation de capacité, exploite actuellement six navires, les Astoria, Astor, Marco Polo, Magellan, Vasco de Gama et Colombus.

10 000 clients

Le navire qu’exploitera CMV France à compter de 2021 sera l’Astor, rebaptisé Jules Verne. Ce navire de 176,5 m de long et de 22,6 m de large (289 cabines, dont 28 solo et 42 suites de luxe) peut accueillir 550 passagers en base double. Il passera par un arrêt technique l’année prochaine pour être mis en conformité avec sa nouvelle destination. Près de 10 % des cabines seront transformées en catégorie « single » (la compagnie sera particulièrement attentive à la clientèle solo).

Le Jules Verne sera positionné à Marseille en automne et hiver et pour la saison estivale au Havre. Lors de la saison inaugurale, pas moins de vingt itinéraires (10 embarquements au Havre, 10 à Marseille) seront proposés.

À partir de Marseille, le navire proposera des circuits en Méditerranée, vers les îles grecques, l’Égypte, la mer Noire ou encore les Canaries et Madère. Au Havre, six têtes de lignes sont programmées également en 2021 avec des embarquements pour l’Irlande, la Norvège ou encore la mer Baltique.

À noter que pour 2022, CMV France proposera, avec le Jules Verne, un tour du monde au départ de Marseille avec une arrivée au Havre, soit 124 jours de voyage (du 8 janvier au 11 mai 2022). CMV France souhaite également se démarquer de ses concurrents en proposant des croisières 100 % francophones jusqu’à l’équipage et un soin tout particulier porté à la gastronomie à bord.

Basée à Marseille, CMV France ouvrira ses bureaux le 1er décembre avec 15 à 16 personnes. La commercialisation débutera le 2 janvier 2020. À l’issue de sa première année, CMV France vise les 10 000 clients pour un coût journée de 180 € pour une cabine extérieure.